Bonjour à tous, aujourd’hui, nous aurons le plaisir d’interviewer Richard POISSON, ami de Colle21 et compagnon lors de nombreuses expositions en Europe,et aux Etats Unis, New York et Chicago.

Richard Poisson by Colle21

Richard Poisson by Colle21

C’est un grand figuriste et un grand juriste international.

Richard, comment est née ta passion pour le modélisme?

Cette passion est née dès mon plus jeune âge.

Richard Poisson by Colle21

Richard Poisson by Colle21

J’ai commencé comme la plupart des enfants à faire des maquettes, puis étant intéressé par l’histoire, j’ai commencé à faire des figurines.

A l’époque, les figurines étaient denrée rare, j’ai alors fait des soldats de la marque « Historex », celles-ci étaient sculptées par « Maître Eugène Leliepvre » je les assemblais et puis les peignais à la peinture Humbrol.

Richard Poisson by Colle21

Richard Poisson Stand Colle21 a Chiacago

L’acrylique n’était pas encore en vente dans les magasins.

Parallèlement, j’étais très attiré par la lecture fantastique, mais il n’existait pas de figurines de ce type, fort heureusement nous en trouvons maintenant à volonté, du meilleur au moins bon.

Depuis Combien de temps?

J’avais 12 ans à cette époque, puis j’ai arrêté à 16 ans pour profiter d’autres plaisirs de la vie, les filles, les voyages en stop, le rock’n roll etc..

Richard Poisson & Casu Danilo New York 2016

Richard Poisson & Casu Danilo New York 2016

Chassez le naturel, il revient toujours, à 20 ans, en allant au salon de la maquette à Paris, j’ai de nouveau eu le coup de foudre pour la figurine qui depuis ne m’a pas quitté.

 Richard ta réputation, comment  as-tu commencé?

J’ai commencé à me faire connaitre dans les années 1990, en intégrant le club des « Amis de la figurine » qui à cette époque s’appelait les «Amis d’ Historex » en référence à la célèbre marque.

Richard Poisson by Colle21

Richard Poisson by Colle21

Comment as tu fait pour rencontrer les plus grands figuristes et te faire connaitre dans ce monde là?

 Je faisais régulièrement des démonstrations de peinture au salon de la maquette à Paris, puis au monde du jeu.

C’est à cette époque que j’ai débuté les concours en France, puis dès 1993, à l’étranger. Le 1er World expo 93 à Washington restera à tout jamais gravé dans ma mémoire, car j’y ai tissé des amitiés avec mes amis de maintenant ; Ph.Gengembre, JP Duthilleul, B.Horan et notre regretté  S.Payne.

Richard Poisson. New York 2016

Richard Poisson. New York 2016

Après ce week-end de 1993, j’ai eu l’honneur de peindre sur les salons pour le « Hussard du Marais ». Cette marque était à cette époque une référence en matière de figurines.

Lorsque l’on me disait « tu as la peinture à J.Ch. Daubenton » c’était pour moi extrèmement flatteur.

Richard comment as tu fait pour rencontrer les plus grands figuristes et te faire      connaitre dans ce monde là?

 Dans les concours de ces années 90, il n’existait pas encore le “jugement open”.

La règle se limitait au jugement podium.

C’est-à-dire que dans chaque catégorie il n’y avait que 3 lauréats et peu importait la quantité de figurines exposées. Gagner une place relevait d’un véritable défi.

Avec les marques Ral partha, Grenadier, Denizen, j’ai commencé à peindre des figurines fantastiques pour mon plus grand bonheur.

Richard Poisson. New York 2016

Richard Poisson. New York 2016

Puis il y a eu Mithrill, la saga tirée du Seigneur des anneaux, sculptée par C.Tubb, que j’ai rencontré et qui a apprécié mon travail.

Avec l’équipe Prince August, qui sont maintenant devenu des amis, j’ai fait systématiquement des démonstrations au Salon de la maquette ou au Monde du jeu.

Ces moments passés sur le stand resteront inoubliables.

Pour ce qui concerne les jugements, mes critères peuvent varier suivant les catégories & les niveaux.

Dans la catégorie “peinture”, ce qui me semble primordial est, la rigueur uniformologique pour l’historique et l’atmosphère, l’harmonie des couleurs pour le fantastique.

Pour la catégorie “création” ou  “transformation”, c’est bien sûr la finesse de la sculpture, l’exactitude de l’anatomie, du mouvement etc…

Le décor a lui aussi son importance, il doit être à mon avis assez minimaliste pour rendre l’atmosphère intéressante, mais ne doit pas prendre le pas sur la figurine et l’étouffer.

Il faut aussi prendre grand soin de la composition de la pièce.

Richard Poisson. New York 2016

Richard Poisson. New York 2016

 Quels conseils pourrais tu donner à une personne qui souhaiterait commencer dans ce domaine? Les secrets?

J’estime que dans notre hobbie, il n’y a pas de secrets et que la chose primordiale est de prendre un réel plaisir à faire ce dont on a envie et le partager avec les autres.

Bien sûr, avoir des médailles est très plaisant, mais il ne faut pas être omnubilé par cela.

Ne pas avoir été médaillé ne remet pas en cause votre travail.

Dite vous que c’est juste l’appréciation d’une poignée de juges.

Quelle techniques apprécies-tu le plus?

Que l’on peigne à l’huile, à l’acrylique, avec un pinceau, un aérographe, l’important reste avant tout « LE PLAISIR ».

Je sais que tu as été marié plus de 30 ans avec une personne exceptionnelle , très appréciée dans le monde du modélisme. Elle devait partir avec nous à Chicago mais elle n’ y était pas.

Cesario Catherine

Cesario Catherine

 Tu veux nous en parler?

Après le décès de mon épouse Catherine Césario, il y a 2 ans de cela, j’ai fait un petit break.

Je n’avais plus le gout, ni la motivation nécessaire.

Catherine était une peintre exeptionnelle dans l’art du plat d’étain et avait été élue par ces pairs World Master à Stresa en 2014. 

Dans certains concours français, un trophée spécial plat d’étain à son nom est décerné chaque année.

Cesario Catherine

Cesario Catherine

Cela me fait énormmement plaisir de savoir qu’elle n’est pas oubliée.

Je sais que tu réserves une surprise pour les prochaines mondiales à Vandhoven, tu veux nous en parler?

Je recommence à travailler en vue du prochain WHORD EXPO 2020 à Veldhoven aux Pays Bas.

Richard Poisson. Vheldoven 2019

Richard Poisson. Vheldoven 2019

Je réaliserai un diorama en boite avec des éclairages et des figurines Rackham et Mithril. 

Ce sera très anachronique et j’y ferai de nombreux petits clins d’œil à des amis.

Avec cette démarche, ce sera pour moi aussi un hommage à notre ami S.Payne, qui était le maitre incontesté de cette discipline

Tu utilises les produits Colle21?

Petite pensée à mon ami Danilo, tous les éclairages de mon diorama sont réalisés avec les produits « Colle 21 », que j’utilise par ailleurs pour assembler mes maquettes et la photodécoupe.

Le monde de la figurine a formidablement évolué depuis le temps où j’ai débuté.

Il y a maintenant les figostages, internet, les matériaux de sculpture et les figurines du commerce qui sont d’une très grande qualité.

Tous les jours, dans tous les concours nous découvrons des nouveaux talents de tous âges et de tous pays, qu’ils soient sculpteurs ou peintres, historique ou fantastique.

Tant que je le pourrai, je ferai de la figurine et de la maquette pour mon plus grand plaisir et c’est ce qui compte le plus à mes yeux.

Richard Poisson

merci de nous avoir consacré un peu de ton temps pour avoir répondu à cet interview.

A bientôt dans une prochaine expo.

Casu Danilo

Colle21

colle21official

Facebook Colle21

Facebook Colle21

Shop Colle21

Shop Colle21

 

 

 

Pin It on Pinterest

Share This